News

KASPARD : une sortie du lit des séniors en toute sécurité

 

La technologie KASPARD a été lancée en 2017 avec l’ambition de mettre au point un système permettant au personnel soignant de mieux accompagner les personnes âgées dans leurs sorties et remises au lit.

Elle repose sur trois principes :

  • limiter les risques de chute ;
  • promouvoir la mobilité ;
  • disposer d’informations en continu.

 

Philippe Kaplan, CEO : « Notre volonté est de répondre à un triple challenge : créer un environnement plus sécurisé pour réduire les risques de chute, conserver l’autonomie et la mobilité de la personne âgée et aider les équipes de nuit qui manquent de moyens ».

 

Ces objectifs sont atteints par l’installation au mur, face au lit, d’un dispositif sans contact et non-intrusif mesurant 15 cm qui va émettre une alerte en cas de sortie de lit, de chute ou d’absence prolongée de la personne âgée de son lit. Grâce à ce dispositif, le personnel soignant et/ou l’entourage du sénior dispose d’informations en continu qui vont permettre notamment, en cas de chute, de ne pas laisser une personne âgée seule sur le sol jusqu’au lendemain matin. Cette installation est également utilisée pour produire des rapports journaliers d’activités destinés au personnel soignant, au corps médical et au corps managérial.

 

 

La technologie KASPARD rencontre un vif succès et est déjà installée dans plusieurs maisons de repos ainsi qu’au sein du CHU de Liège et des Cliniques Universitaires Saint Luc. Au-delà de ces institutions, elle pourra être installée chez les particuliers dans les 2 ans.

Ce succès s’explique notamment par le fait que le système est non intrusif et qu’il procure plus de sécurité aux patients tout en respectant leur vie privée : aucune image de la chambre ou du patient n’est montrée ni enregistrée. Les alertes sont envoyées sur base d’un algorithme qui analyse les données transmises par le capteur de distance fixé au mur de la chambre.

De plus, KASPARD joue un rôle clé dans le fait de favoriser les déplacements et d’apporter la sécurité à nos séniors : la tranquillité est revenue la nuit dans les services où la technologie a été installée car les patients se sentent rassurés par celle-ci et elle leur redonne confiance dans leurs déplacements étant donné que ceux-ci sont surveillés tout en leur laissant leur liberté de mouvement.

Le projet KASPARD a réussi à boucler un tour de table au mois de mars 2019 d’un million d’euros qui a été complété par un subside à hauteur de 700.000€ de la part d’Innoviris. Ces fonds vont notamment permettre de poursuivre les recherches en partenariat avec l’équipe du Pr Christophe De Vleeschouwer (UCLouvain – ICTEAM - ELEN).

 

Professeur Christophe De Vleeschouwer, UCLouvain : « L’enjeu principal consiste à déployer des solutions d’analyse d’images qui puissent adresser la diversité des scènes observées, aussi bien la nuit que le jour, malgré une qualité d’image et des ressources de calcul limitées. Pour ce faire, nous nous appuyons sur l’apprentissage de modèles connus sous le nom de réseaux neuronaux convolutifs. La quantification de ces modèles permet leur embarquement sur un hardware de coût raisonnable ».

 

Pour plus d’informations

 

Contact

André Vandemeulebroecke

010 39 00 28

a.vandemeulebroecke@sopartec.com